Rijasoa Andriamanana voulait comman­der pour près de deux millions d’eu­ros de frian­dises desti­nées aux écoliers soumis à un “trai­te­ment” natu­rel contre le coro­na­vi­rus. Article original