La société améri­caine surprend fréquem­ment les amateurs autant que les spécia­listes avec ses créa­tions de plus en plus perfec­tion­nées. Après près de trente ans de déve­lop­pe­ment, certains robots quittent enfin leur labo­ra­toire. Article original