L’accord annoncé par l’Opep dimanche “ne sera pas le miracle attendu” pour faire remon­ter les prix, estime l’éco­no­miste Philippe Chalmin. Mais il “marque le retour des États-Unis sur la scène géopo­li­tique”. Article original