Une enquête interne avait été lancée en avril après la publi­ca­tion dans “L’Équipe” du témoi­gnage de Clémentine Sarlat, ancienne co-présen­ta­trice de Stade 2. Article original