Le secteur de l’aé­ro­nau­tique, à l’ar­rêt depuis mars, est conva­les­cent. Le gouver­ne­ment vole à son secours et son aide pour­rait atteindre 15 milliards d’eu­ros. Article original