Plusieurs Africains vivant à Canton ont déclaré être victimes d’ex­pul­sions arbi­traires et d’in­ter­dic­tions d’en­trer dans des commerces. Article original