Après les émeutes de juillet 21, la muni­ci­pa­lité a fermé les plages par mesure de précau­tion et demandé aux habi­tants de ne pas pêcher, surfer ou prendre des pois­sons morts trou­vés sur les lieux. Article original