Cette mesure octroie un crédit d’im­pôt d’un montant forfai­taire de 2 500 euros pour les exploi­ta­tions agri­coles qui renoncent à utili­ser du glypho­sate en 2021. Article original