C’était l’une des grandes promesses de la grande distri­bu­tion pendant le confi­ne­ment. Pour soute­nir l’agriculture locale, les super­mar­chés s’étaient enga­gés à ache­ter fran­çais. Mais ces bonnes réso­lu­tions ont-elles perduré ? Article origi­nal