Les volumes de ventes de fruits et légumes bio ont reculé de 11% en un an. Le contexte écono­mique est diffi­cile, et les prix sont souvent jugés trop élevés dans les étals. Article original