Des milliers de sala­riés de plusieurs grosses entre­prises mena­cées de plans sociaux ont mani­festé aujourd’­hui : Hop ! à Morlaix, Nokia à Paris ou encore Airbus à Toulouse. Le construc­teur aéro­nau­tique compte suppri­mer 5 000 postes en France. Les syndi­cats redoutent des licen­cie­ments secs, une ligne rouge qu’ils estiment inac­cep­table. Article original