L’arrêt du service, depuis le 23 mars 2020, pour cause de pandé­mie ne doit pas masquer un réel succès commer­cial. Article origi­nal