L’Algérie enre­gistre cette année encore un fort défi­cit de sa balance des paie­ments et se dirige à grands pas vers l’épuisement de ses réserves de change. Article origi­nal