Le jour­na­liste algé­rien Rabah Karèche, incar­céré depuis mi-avril, a été condamné pour diffu­sion de “fausses nouvelles”. Article original