En France, la pollu­tion aux algues vertes sur les côtes du terri­toire fran­çais est désor­mais dans l’agenda de l’exé­cu­tif depuis plusieurs mois. En juillet 2020, la mauvaise gestion de l’État avait été poin­tée du doigt par la Cour des comptes. Article original