Dans le Sud, la récolte des tubé­reuses, très prisée par les parfu­meurs, s’achève. Il s’agit de l’une des plantes les plus odorantes au monde, et sa culture est deve­nue très rare dans l’ar­rière-pays niçois. Article original