L’homme qui dirige le pays depuis 2010 est accusé de dérive auto­ri­taire. Article original