Le géant améri­cain du commerce en ligne va appli­quer à tous les vendeurs hexa­go­naux une hausse de 3% des frais de vente. Une déci­sion qui inter­vient moins de trois semaines après l’adop­tion défi­ni­tive par la France d’une taxe dite “Gafa” sur les grands groupes tech­no­lo­giques. Article origi­nal