L’objectif de l’opé­ra­tion AsterX orga­ni­sée cette semaine est de mieux proté­ger nos satel­lites contre “des colli­sions avec des débris” mais aussi de montrer qu’en terme de guerre spatiale, “la France est consciente des risques et des menaces et s’y prépare”, explique Jean Daniel Testé. Article original