Le nouveau président de gauche doit prendre ses focn­tions le 1er janvier, deux mois après sa victoire élec­to­rale contre le chef d’Etat sortant, le diri­geant d’extrême droite Jair Bolsonaro. Et les forces de police ont inquiètes avant la céré­mo­nie. Article original