Pour les scien­ti­fiques brési­liens, ce fossile de dino­saure a quitté le pays d’Amérique du Sud illé­ga­le­ment il y a 25 ans, mais ils n’ont décou­vert son exis­tence qu’a­vec la publi­ca­tion d’une étude en 2020. Article original