Depuis cinq mois les Kenyans luttent contre cet insecte, qui menace la sécu­rité alimen­taire, mais la pandé­mie de Covid-19 risque d’ag­gra­ver la situa­tion. Article original