Parmi les prix de cette lote­rie bapti­sée “narco-lote­rie” par la presse, des dizaines d’immeubles confis­qués par la justice mexi­caine à des narco­tra­fi­quants ou à d’anciens fonc­tion­naires corrom­pus. Article original