La filière nigé­rienne d’Orano, ancien­ne­ment Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d’ura­nium dans le Sahara pour alimen­ter des centrales nucléaires. Article original