Avec la dégra­da­tion de la sécu­rité dans le nord-ouest du pays, l’en­lè­ve­ment massif d’élèves est devenu un fléau. Article original