Des ONG et plusieurs repré­sen­tants de la société civile demandent un chan­ge­ment d’approche dans la lutte contre les mouve­ment jiha­distes : “La lutte contre le terro­risme ne peut être l’unique hori­zon de la Coalition inter­na­tio­nale pour le Sahel”, affirment-ils. Article origi­nal