Nous nous arrê­tons dans un petit pays d’Amerique centrale, qui est aussi l’un des plus violents du monde : le Salvador. Où le président utilise à la fois la manière forte et Twitter pour impo­ser le confi­ne­ment. Article origi­nal