Plutôt que d’ir­ri­guer leurs cultures, certains optent pour des solu­tions alter­na­tives dans le but d’éco­no­mi­ser l’eau, de plus en plus contrô­lée par les pouvoirs publics. Article original