Les biotex­tiles ont le vent en poupe pour que la mode réduise sa pollu­tion. Mais des cher­cheurs néer­lan­dais et améri­cains viennent de trou­ver un tissu vivant révo­lu­tion­naire et une tech­nique d’im­pres­sion ultra-rapide. Il s’adapte et se régé­nère. Article original