En 2017, envi­ron 750 000 personnes appar­te­nant à cette mino­rité msul­mane de Birmanie ont fui les exac­tions de l’ar­mée et cher­ché l’asile au Bangladesh voisin. Article original