Le monde du vin, privé des restau­ra­teurs et des touristes, a souf­fert de la crise sani­taire. Dans le Bordelais, les viti­cul­teurs espèrent entre­voir bien­tôt le bout du tunnel. Article original