En seule­ment un an, Jair Bolsonaro est passé de 4% d’intentions de vote à président du Brésil. Une victoire qu’il doit à la commu­nauté des évan­gé­liques. Article origi­nal