Sous la prési­dence de Jair Bolsonaro, les ventes d’armes ont bondi au Brésil, un pays marqué par une violence endé­mique. Article original