Depuis la dernière élec­tion prési­den­tielle qui a frac­turé le Brésil, en octobre dernier, certains parti­sans de Jair Bolsonaro ne recon­naissent pas la légi­ti­mité de Lula. Article original