Le manque d’agriculteurs inquiète sur quinze îles bretonnes. Elles séduisent d’ordinaire les touristes mais elles manquent cruel­le­ment d’éleveurs et d’exploitants. Au total 15 000 hectares de terres sont en friche. Article original