Le ministre délé­gué aux Comptes publics assure dans une inter­view au “Parisien” vouloir échap­per à un passage en force à l’Assemblée natio­nale. Une façon pour l’éxe­cu­tif de se montrer ouvert à la concer­ta­tion. Article original