Près de 60 000 hommes et femmes se trouvent derrière les barreaux en raison de leur opinion. Des oppo­sants déte­nus parfois sans aucun juge­ment. Article original