En 2020, d’après l’ONG Global Witness, 227 défen­seurs de l’en­vi­ron­ne­ment ont été assas­si­nés dans le monde. Le pays le plus meur­triers est la Colombie, où Celia Umenza, qui milite pour proté­ger la forêt primaire, a échappé trois fois à la mort. Article original