Les tests géné­tiques généa­lo­giques dits “récréa­tifs” font partie des sujets en débat dans le cadre du projet de loi sur la bioé­thique. Article original