Elle anti­cipe des regrou­pe­ments “tribaux” après “des mois de sépa­ra­tion”, avec “une envie de compen­ser ce qu’on n’a pas eu, peut-être un retour à la nature”. Article original