Le site ChatGPT compte plus d’un million d’uti­li­sa­teurs, cinq jours seule­ment après son lance­ment. Mais discu­ter avec une machine si perfor­mante pose des ques­tions éthiques. Article original