Les mesures de prises en charge perdu­re­ront en juin, annonce la ministre mais proba­ble­ment avec “un taux de prise en charge de l’État un peu moins impor­tant”. Article original