L’ONU met en évidence la vulné­ra­bi­lité dispro­por­tion­née de l’Afrique. Article original