A la fin du XIXe siècle, les puis­sances euro­péennes se partagent l’Afrique. En 1890, le roi des Belges envoie un géomètre effec­tuer le tracé du terri­toire du Congo. L’auteur Paul Kawczak remet dans le contexte de l’époque l’épo­pée sanglante de cette “mission civi­li­sa­trice”. Article original