Il ne reste que deux lignes ferro­viaires nocturnes gérées par la SNCF en France, mais Emmanuel Macron affirme vouloir “redé­ve­lop­per les trains de nuit”. Article origi­nal