Les diffi­cul­tés des grands groupes ne doivent pas faire oublier celles que connaissent les petits commer­çants et arti­sans. Les aides de l’Etat et les reports de charges ont permis de limi­ter la casse mais souvent, cela ne suffit pas. Les dépar­te­ments viennent donc aussi en soutien. En Gironde notam­ment, 15 millions d’eu­ros ont été déblo­qués pour répondre à des besoins ciblés. Article original