Trois milliards de personnes sont confi­nées. Les villes sont vides et des animaux sauvages en profitent pour les visi­ter tandis que les animaux domes­tiques ont perdu toute protec­tion. Article origi­nal