Pour conti­nuer à faire profi­ter les touristes, des safa­ris orga­nisent des visites virtuelles. Une initia­tive qui pour­rait se déve­lop­per avec le temps. Article original