Les femmes sont plus expo­sées que les hommes à la détresse psycho­lo­gique en télé­tra­vaillant. 22% d’entre elles sont en détresse élevée, contre 14% des hommes. Article origi­nal