Avant le 11 mai et la réou­ver­ture des maga­sins, beau­coup d’en­seignes ont opté pour le drive sans contact. C’était déjà courant pour l’ali­men­ta­tion, mais, aujourd’­hui, la formule s’étend au brico­lage, à l’élec­tro­mé­na­ger, ou encore au jardi­nage. Une preuve que les habi­tudes de consom­ma­tion des Français évoluent avec le confi­ne­ment. Article origi­nal